Par Amélie Boulay

A l’heure où 28% des espèces sont menacées d’extinction dans le monde, l’association Volée de Piafs – Trisk’ailes se fait la médiatrice entre l’humain et les animaux sauvages dans le but de réduire l’impact anthropique sur la biodiversité.

Une association au service des animaux sauvages

Soins à un chiroptère par la soigneuse capacitaire de Volée de Piafs – Trisk’ailes © Lucas Palaze (2020)

Depuis 2007, Volée de Piafs – Trisk’ailes s’évertue à venir en aide à la faune sauvage bretonne. Le territoire étant régulièrement le théâtre de marées noires et de tempêtes aux conséquences monstrueuses sur les animaux sauvages, elle est d’abord née pour sauver les oiseaux marins blessés.

Aujourd’hui, sa mission de sauvegarde s’étend à toutes les espèces sauvages indigènes de la région, des oiseaux marins et terrestres jusqu’aux mammifères, qu’ils soient petits ou grands. En quatorze ans, l’association a pris en charge plus de 26 000 animaux appartenant à plus de 120 espèces différentes grâce à la force d’une équipe investie et de nombreux bénévoles passionnés.

Les missions de Volée de Piafs – Trisk’ailes

Jeune faucon crécerelle en soin à Volée de Piafs – Trisk’ailes © Lucas Palaze (2020)

Les soins aux animaux sauvages n’est pas le seul objet de l’association. Pour améliorer la cohabitation homme-animal, l’association agit à la source. Elle effectue une mission de médiation téléphonique en apportant des solutions aux personnes confrontées à un animal sauvage (en détresse ou non) dans l’unique but de sauvegarder l’individu sans lui porter atteinte. Elle réalise également des actions de sensibilisation du grand public et des professionnels quant à la préservation de la faune sauvage pour prévenir les dangers. Le but est de motiver les gens à modifier leurs comportements, à intégrer la faune sauvage dans leur quotidien, à leurs apporter un maximum de connaissances pour mieux la protéger.

C’est dans cette optique que l’association se joint à Baleine sous Gravillon ! Les deux associations aux valeurs fusionnelles se complètent dans leur approche éducative. Travailler ensemble à la vulgarisation des savoirs c’est dessiner un avenir meilleur où la nature a toute sa place.

Un nouveau centre de soins en projet

Dans les faits, la Bretagne, à l’image de toute la France, manque cruellement de structures habilitées à prendre en charge la faune sauvage en détresse. C’est une des raisons qui motive Volée de Piafs – Trisk’ailes dans son projet d’ouverture d’un nouveau centre de soins multispécifique. Pour compléter un maillage territorial insuffisant, mais aussi offrir des conditions d’exercice optimales aux humains qui se dévouent pour aider les animaux dans le but d’améliorer la qualité de prise en charge de ceux-ci, et pour garantir un service à la hauteur des réalités changeantes du terrain, l’association se bat avec passion.

Soigner, Sensibiliser, Sauvegarder © Volée de Piafs – Trisk’ailes

Volée de Piafs – Trisk’ailes rallie de nombreux amoureux de la nature, des citoyens engagés dans le respect de la planète, des professionnels avides de changement pour mener à bien ce projet d’avenir. Elle a trouvé un terrain pour s’implanter. Afin d’acquérir ce terrain, rénover le bâti existant et aménager une structure unique, elle rassemble actuellement des fonds. Elle compte sur tout un chacun pour ajouter sa pierre à l’édifice, que ce soit en donnant de son temps, de sa passion ou en donnant de l’argent à la hauteur de ses valeurs et de ses moyens.


Informations pratiques :

Site internet
Facebook
Instagram
LinkedIn

Campagne de financements participatifs

Laisser une Réponse