Après l’Esturgeon et l’Arapaïma, voici le Silure. Le détenteur du record du plus gros poisson d’eau douce en Europe. Le record actuel est de 2,80 m pour 130 kg. des légendes non vérifiables évoquent des spécimens de 5 m!! Il est parfois qualifié – à tort – de nuisible.

Le Silure est omnivore et … cannibale

Avec les Poissons-chats, les Silures font partie de l’ordre des siluriformes. Cet ordre rassemble le quart des espèces de poissons d’eau douce, soient 3000 espèces (1 vertébré sur 20 est un siluriforme) !

Le Silure est d’ailleurs parfois confondu avec le Poisson-chat, surnommés ainsi à cause de leurs barbillons, qui ressemblent aux moustaches d’un Chat. Mais attention ! le Poisson-chat, même s’il lui ressemble, fait partie d’une autre famille de poissons, les ictaluridés.

Il y a 16 espèces de Silures dans le monde. Le Silure glane (Silurus glanis) est l’espèce la plus répandue en France. Il est originaire des pays de l’Europe orientale, des bords du Danube et des cours d’eau bordant les mers Caspienne et Baltique.

Un omnivore adaptable et malin

Silure chassant des Pigeons

Le Silure n’a pas d’écailles, sa peau est recouverte de mucus. Sa bouche énorme est entourée de lignes de très petites dents. Le Silure ne peut pas trancher une proie, il l’aspire et la digère. Bim bam sans fioritures…

Ce géant est omnivore et se nourrit surtout au crépuscule et la nuit de poissons, crustacés, amphibiens, parfois de petits oiseaux et de micro-mammifères. À Albi, dans le Tarn, le silure s’échoue volontairement pour choper des pigeons venant s’abreuver.

Sa voracité est parfois dénoncée, mais d’après des études récentes, il n’est pas aussi vorace que l’on veut bien le dire. Il est notamment cannibale, ce qui entraîne une régulation de l’espèce. Il paraît donc exagéré voire faux de le classer parmi les espèces nuisibles.

Le Silure est revenu en France par la Saône. Il s’est ensuite retrouvé dans le Rhône puis a colonisé l’ensemble du territoire par les canaux et des introductions illégales.

Ce poisson est comestible et même bon, mais attention ! C’est un “bioaccumulateur”: il vit longtemps, en haut de la chaîne alimentaire, et stocke les métaux lourds, des pesticides et des PCB dans ses graisses.

Série Géants d’eau douce dans PPDP:

https://bit.ly/geants_eau_douce3_PPDP

https://bit.ly/geants_eau_douce2_PPDP

https://bit.ly/geants_eau_douce1_PPDP

Laisser une Réponse