Le classification des félins est en partie construite sur un critère étonnant: le fait de pouvoir rugir ou pas. Chez les félins, il y a les “grandes gueules” comme le lion, au mieux miauleurs comme le chat, et les presque silencieux comme le puma.

Le puma n’est pas doté d’un os hyoïde élastique. Dans son cas, il est totalement ossifié. et de larges cordes vocales, ce qui l’empêche de rugir !  Ce critère (rugir ou pas, avoir un os hyoïde ossifié ou pas) a été choisi pour classer les différentes espèces en félins «rugissants» de la sous-famille des panthérinés et les « non-rugissants » de la sous-famille des félinés. Cet os est entièrement ossifié pour la majorité des félins (chat, puma) et ne l’est pas chez 6 espèces : le lion, le tigre, le léopard, le jaguar, la panthère nébuleuse et la panthère des neiges qui forment la sous-famille des panthérinés.

Ainsi, le puma est le plus grand des félins de la sous-famille des Felinae. La sous-espèce des Andes est longuement décrite dans l’épisode S02E128 de BSG. Bien qu’appartenant aux Felinae, le puma possède des caractéristiques similaires aux grands félins de la sous-famille des Pantherinae. La nature se range difficilement dans des cases…

Le genre Puma comporte une autre espèce : le Jaguarondi (Herpailurus Yagouaroundi), alias le Chat loutre. Puma et Jaguarondi sont génétiquement proches du guépard. 

Anatomiquement, la colonne vertébrale du puma est longue, comme celle du guépard, et lui permet une flexion lombaire étendue par rapport aux autres félins, utile pour la course.

L’os hyoïde, un os très particulier et très étudié

Chez les humains, l’hyoïde est un os qui se situe dans la partie antérieure du cou, en forme de U, au-dessus du larynx et sous la base de la langue. Il a la particularité d’être le seul os du squelette à ne pas être articulé avec un autre os, mais suspendu par les muscles.

Il est composé de cinq parties (séparées chez les bébés) : un corps, deux grandes cornes et deux petites cornes. Cet os remplit joue un rôle essentiel dans la voix et la déglutition.

L’os hyoïde a été beaucoup étudié, non pas pour sa principale fonction de lieu d’insertion à des muscles de la mastication, de la déglutition, de la respiration et de la langue, mais parce que le larynx, considéré comme l’organe du langage articulé y est suspendu. Et le langage articulé est le propre de l’homme… (j’insiste sur « articulé » car les animaux possède eux-aussi leurs langages)

Il prend beaucoup d’importance chez le singe hurleur : 25 fois plus imposant que chez ses autres cousins primates, il permet d’amplifier ses cris.

Chez les oiseaux, il est très développé et chez les pics, il protège notamment le crâne des chocs répétés du bec de l’oiseau contre un arbre.

Suivez BSG sur :

📸https://bit.ly/Insta_BSG

 🐏https://bit.ly/Facebook_BSG

 🐋https://baleinesousgravillon.com/

🎵 Écouter, partager BSG :

https://bit.ly/Smartlink_BSG

💘 Nous soutenir :

http://bit.ly/Helloasso_BSG

Laisser une Réponse