Le Hêtre fait partie de la famille des fagacées, qui regroupe 1000 espèces d’arbres dont deux autres vénérables à accent circonflexe, comme lui, avec le Chêne et le Châtaignier. Essence dominante de nos forêts de feuillu, après le chêne, le Hêtre a été bridé pour des raisons économiques, et remplacé par des résineux. Il est aujourd’hui très menacé par le réchauffement climatique.

differentes feuilles et noms en dessous
Des feuilles faciles à reconnaître:)

On compte une dizaine d’espèces de hêtres en Europe, en Asie et en Amérique. Le Hêtre commun (Fagus sylvatica) est originaire d’Europe.

Le Hêtre est inféodé au climat tempéré humide. C’est une essence d’ombre en climat sec et de lumière en climat humide, elle vit le plus souvent en forêt plutôt fraîche et mature. Les Hêtres sont des espèces “monoïques” : un même arbre porte les deux sexes sur des fleurs différentes. L’inverse, c’est à dire faire chambre / tronc à part est le propre des espèces “dioïques”.

Le Hêtre se reconnaît facilement à son tronc mince, son écorce mince, grise et lisse, alors que celle du chêne est épaisse et ridée. Il existe un moyen mnémotechnique, une phrase très connue des botanistes et des amoureux des plantes pour ne pas confondre les feuilles du Hêtre avec celles du Charme :

“le charme d’Adam (à dents), c’est d’être (Hêtre) à poils.”

difference feuille hetre et charme
Sur cette photo les poils de la feuille de hêtre sont visibles, ainsi que les dents de la feuille de charme, para ailleurs d’aspect plus gaufré.

La feuille du hêtre se distingue par ailleurs de celle de l’Orme par sa symétrie. Celle de l’Orme est en effet dissymétrique.

Il existe deux variétés naturelles du Hêtre commun. Le Hêtre pourpre (Fagus sylvatica f. purpurea), est apprécié comme grand arbre d’ornement. Le Hêtre tortillard (Fagus sylvatica f. tortuosa) a une forme arbustive à troncs et branches tortueux.

Le fruit du Hêtre est la faîne, un fruit sec riche en lipides et glucides. Ils sont très appréciés des écureuils, blaireaux, sangliers et des oiseaux (pigeons ramiers, pinsons, pics,…).

Last but not least de ce contexte général, cet arbre est aussi très utilisé dans l’art du bonsaï.

Mais voilà …

La menace du réchauffement climat sur le Hêtre

hetre vue du dessous
Le Hêtre va progressivement se réfugier en montagne …

En 2100, il fera entre 2 et 4°C de plus qu’aujourd’hui, notre climat du futur ressemblera à l’actuel climat de l’Espagne.

Le dérèglement climatique pourrait mettre en péril une grande partie des populations de Hêtres, y compris en France, où selon l’INRAE, ils pourraient en grande partie disparaître d’ici 2100.

Face au réchauffement, les hêtres vont se réfugient en altitude, sa nouvelle niche écologique, où ils trouveront davantage d’humidité et de fraîcheur.

Ce scénario de la migration en altitude ne prévoit pas l’apparition potentielle de ravageurs qui pourraient compliquer nos affaires. Mais actuellement, le hêtre n’a en effet pas d’ennemis notoires, contrairement à l’Épicéa ou au Frêne.

Touchons du bois pour que cela ne change pas, car le réchauffement climatique augmente le risque d’une telle apparition.

Par le passé, ce pilier de la biodiversité forestière, ce géant si solide et peu difficile a déjà souffert des choix humains. Il a été souvent remplacé par des résineux, tel l’épicéa et le Douglas, pour des raisons économiques. L’épicéa et ses cousins résineux possèdent en effet un bois plus homogène et un tronc plus droit. ces deux critères ont facilité son industrialisation et limité l’expansion du hêtre. Alalalala ces feuillus tout tordus 😉 …

Quelles solutions pour ce vénérable ?

Si la perspective de changements prévus pour la fin du siècle peut paraître lointaine, pour les forestiers, il est déjà temps d’agir. Les épicéas et les hêtres adultes à la fin du siècle sont en train de germer aujourd’hui, il faut préparer la forêt à une nouvelle ère.

Une des solutions est de miser sur la diversité et la mixité. Les forestiers privilégient diverses essences de feuillus dans nos plaines, tels que le chêne, l’érable… et le hêtre, avant qu’il ne se replie vers les hauteurs.

________

Pour écouter les épisodes arbres avec Ernst Zürcher, l’auteur de Arbres, entre visible et invisible :

banniere baleine sous gravillon

Laisser une Réponse