Le fameux cercueil de la reine Élisabeth II est en chêne (doublé de plomb et prêt depuis 30 ans). Lui aussi est royal, bien que moins médiatique;) Connaissez-vous vraiment le Chêne? C’est l’arbre le plus connu, le plus répandu et le plus aimé en France.

Le genre Quercus (chêne en latin) regroupe environ 600 espèces dont 150 hybrides. Ils sont de la famille des fagacées, qui comprend deux autres célébrités dotés comme lui d’un accent circonflexe: le hêtre et le châtaignier.

L’histoire des chênes en France est très liée à l’Histoire tout court : vous vous souvenez de la charpente de Notre-Dame qui était en chêne? Les chênaies les plus connues sont des “monuments biologiques”. Par exemple la Forêt de Bercé dans la Sarthe ou la Forêt de Tronçais avec la futaie Colbert, dans l’Allier. Colbert, le ministre de Louis XIV avait fait aménager et protéger cette forêt pour les besoins de la Marine royale.

Les chênes sont parfois qualifiés de “famille royale”. En effet, le bois des deux grandes espèces : le Chêne pédonculé et le Chêne sessile (ou rouvre) était utilisé (est encore, mais moins) pour la construction des charpentes des cathédrales et des châteaux, des navires et des tonneaux de vin.

Au Moyen Âge, les glands étaient précieux, indispensables à l’élevage des porcs. Le mot argotique “glander”, ne rien faire, vient du peu cas qu’on faisait des porchers qui s’occupaient des cochons.

En cas de disette, les paysans mêlaient de la farine de glands à celle des céréales. Le chêne fut ainsi valorisé pendant des siècles, jusqu’à l’arrivée de la pomme de terre au milieu du 18e siècle. The Parmentier guy, remember? La culture de céréales a malheureusement pris la place de beaucoup de chênaies.

L’arbre de la connaissance des druides gaulois …

Chêne est un des rares mots d’origine gauloise en français, au même titre que que blaireau, brigand, chamois, car, crème, gober, luge, mouton, ruche …

Les druides des Gaulois étaient très liés aux arbres. Vous vous souvenez de Panoramix qui collecte du guy avec sa serpe? L’origine la plus probable du mot “Druide” viendrait de “dru” arbre ou chêne, et de weid, sagesse. Le Druide était un “Sage Sauvage”, qui connaissait bien le Vivant autour de lui, notamment les arbres.

Le chêne a une grande valeur symbolique en Europe, qui est souvent liée à la robustesse et à la justice. En France, le roi Saint Louis rendait justice sous un chêne. En Grande-Bretagne, Robin des bois avait installé son quartier général dans un chêne de la Forêt de Sherwood. Lors de son séjour en Suisse, des réunions organisées par Lénine entre 1914 et 1917, auraient été abritées par un chêne.

Le chêne est aussi un symbole de pérennité et de stabilité. Les 80 ans de mariage en France sont les noces de chêne. Les monnaies en francs portaient souvent une couronne de chêne et d’olivier. Des feuilles de chêne ornent le képi des officiers généraux et certaines décorations comme la légion d’honneur.

9 espèces de chêne « autochtone » en France

Les glands du Chêne sessile n’ont pas de pédoncule. ils semblent assis sur le rameau (c’est le sens de sessile).

Il existe 9 espèces de chênes autochtones en France. Les 8 espèces arborescentes couvrent plus d’un tiers de la surface forestière de France. Pour apprendre à reconnaître les différentes espèces, c’est ici.

Les glands du chêne pédonculé ont… un pédoncule. logique;)

Les plus grands et les plus répandus sont le Chêne sessile (rouvre) et le Chêne pédonculé, occupant à eux seuls le tiers des forêts françaises, à part à peu près égales. Ils sont faciles à distinguer: chez le sessile, le gland est dépourvu de “tige” (pédoncule), alors que le pédonculé, comme son nom l’indique, en a une.

Le Chêne pubescent, dans les climats plus chauds du Sud, occupe aussi de grandes surfaces, les ⅔ sud du pays, sur sol calcaire. Le Chêne tauzin est moins fréquent, sur les sols acides du centre-ouest et du sud-ouest.

Toujours dans le sud de la France, on rencontre le Chêne vert sur les sols souvent calcaires, et le Chêne liège uniquement sur les sols siliceux arides. Ces deux espèces sont surtout méditerranéennes mais se rencontrent aussi dans le sud-ouest.

_______

Retrouvez plus d’infos sur le Chêne dans le 4e épisode de la saison 2 du podcast Nomen

Comme tous les autres, doit (presque) tout au livre de Pierre Avenas et d’Henriette Walter: La Majestueuse Histoire du nom des arbres (Robert Laffont).

Laisser une Réponse