Il y a 9 espèces de chênes indigènes en France. Cet article en passe 6 en revue, et vous apprend à les différencier une bonne fois pour toutes..

Le Chêne rouvre ou Chêne sessile (Quercus petraea) et le Chêne pédonculé sont les arbres le plus répandus en France. On la retrouve partout dans les plaines et collines de France sauf dans la région méditerranéenne et le bassin aquitain, jusqu’à 1600m.

Dans la famille des Chênes, je voudrais les deux rois des rois : Ces deux espèces constituent à elles seules le tiers de la forêt française !

Glands sans pédoncules « assis » sur le rameau = sessile (rouvre)
  • Chêne Sessile ou Chêne rouvre (Quercus petraea ) : Les glands du Chêne Sessile ne possèdent pas de pédoncule contrairement à ceux du Chêne pédonculé.
Glands avec pédoncule = …. Bref vous voyez;)
  • Chêne pédonculé (Quercus robur) : On l’appelle parfois chêne blanc, chêne femelle, gravelin, ou encore chêne à grappe ou châgne. Ce qui est sûr, c’est un des plus gros arbres de France. Dépassant parfois les 40 mètres de hauteur, il peut aussi vivre plus de 1000 ans.

Sessile (rouvre) ou pédonculé ?

Sessile

Le sessile est une espèce forestière, moins abondante dans les campagnes que le pédonculé.

Le bois de Quercus petraea est identique à celui de son cousin Quercus robur. Ils sont tous les deux vendus sous la simple appellation “chêne” qui désigne en France conventionnellement le bois de ces deux espèces mais pas des autres chênes.

Pédonculé, mais c'(est que de loin c’est difficile;)

Le chêne sessile et le chêne pédonculé sont semblables de loin mais différents de près, quand on regarde sous le gravillon:

  • Le houppier du sessile est plus ample et régulier avec des branches bien réparties, celui du pédonculé est plus irrégulier avec de grosses branches plus tortueuses.
  • Le sessile a des glands sans pédoncule (c’est la signification de sessile, “assis sur”), ceux du pédonculé, comme le nom l’indique, en ont. C’est l’inverse pour le pétiole des feuilles.
  • La feuille du sessile dessine un ovale (plus grande largeur au milieu) alors que celle du chêne pédonculé fait le triangle (plus grande largeur au bout).
  • Les feuilles du pédonculé sont groupées au terminaison des rameaux, les feuilles du sessile sont plus espacées et distinctes.

4 autres espèces étonnantes …

Les poils « pubiques » du pubescent;)
  • Chêne Pubescent (Quercus pubescens) : On l’identifie facilement grâce aux petits poils présents sur la face inférieure des feuilles ainsi que sur les pétioles et ses nervures. Il s’agit d’un mécanisme de défense contre la chaleur. Le Chêne Pubescent résiste donc bien aux épisodes de sécheresse et aux incendies. Il fait partie des deux principales essences de Chênes qu’on utilise en reboisement. Cerise sur la truffe : il fait aussi partie des espèces de Chênes truffiers.
L’écorce du liège est très reconnaissable.
  • Chêne Liège (Quercus suber) : Aucun  Chêne ne produit une écorce aussi épaisse que le Chêne Liège. C’est à partir de son écorce qu’on fabrique les bouchons de Liège de manière traditionnelle. On l’appelle aussi Corcier, Surier ou Suve et il reste un des plus grands arbres de France puisqu’il peut atteindre plus de 40 mètres de hauteur. Ses feuilles ressemblent un peu à celles du Chêne Kermès et du Chêne Vert. Et comme ces deux espèces de Chêne, il ne les perd pas en hiver. Cependant, il est rare en France. On le trouve seulement en Aquitaine ainsi que sur la côte méditerranéenne. Il est plus présent en Italie, Espagne, Algérie et Maroc, et surtout au Portugal.
Des feuilles qui évoquent celles du Houx …
  • Chêne Vert (Quercus ilex) : Le Chêne Vert ou « faux Houx » fait partie des espèces de chênes à garder son feuillage été comme hiver. On l’appelle aussi Yeuse et plus souvent Chêne faux houx en raison de ses feuilles coriaces un peu épineuses qui font penser aux feuilles du Houx. D’ailleurs, comme le Houx, les feuilles du Chêne Vert sont souvent de formes différentes. Il aime le soleil, les bois clairs, les garrigues. On le trouvera principalement dans le Sud de la France mais également sur la façade Atlantique.
Regardez les lobes très découpés… c’est le tauzin.
  • Chêne tauzin (Quercus pyrenaica) : le Chêne tauzin, petit arbre (20 m max) aux lobes de feuilles très découpés du s’appelle aussi Chêne brosse, chêne noir, ou encore Chêne des Pyrénées. On devrait l’appeler Chêne ibérique puisqu’il est plus présent en Espagne qu’en France. Toutefois, on le trouvera sur une grande partie de la façade atlantique, ainsi qu’au Pays Basque. Son écorce est lisse de couleur vert grisé puis gris sombre d’où son surnom de chêne noir. Les feuilles du Tauzin sont encore plus poilues que celles du pubescent.

_______

Pour des infos plus historiques et culturelles sur le le roi des rois, c’est ici.

Retrouvez les 4 épisodes dédiés au Chênes, et beaucoup d’autres dédiés aux arbres, dans Nomen :

https://bit.ly/chene1sur4_NMN
https://bit.ly/chene2_NMN
https://bit.ly/chenesessile_NMN
https://bit.ly/chene4_NMN

Laisser une Réponse