Savez-vous distinguer le Castor du Ragondin et du Rat musqué, les trois plus gros rongeurs aquatiques européens ? Voici 4 critères infaillibles.

Corpulence XXL, L, M : Bien que ressemblantes par bien des aspects – dont les incisives orangées (couleur due au fer qui renforce leurs quenottes) –, ces trois espèces de rongeurs ont des gabarits très différents.

Critère infaillible : la queue plate du Castor, so far so good 😉 …

Le plus gros est le Castor, qui est le plus gros rongeur d’Europe. Adulte, il mesure jusqu’à 1,20 m de long, queue comprise, et pèse de 15 à 38 kg en moyenne.

Le Ragondin (1 m de long max pour un poids de 3 à 10 kg) est beaucoup plus petit que le Castor… mais beaucoup plus gros que le rat musqué (60 cm de long pour 2 kg max).

Queues plate, cylindrique ou aplatie : La queue du Castor est notoirement plate (on vous épargne la blague classique…), d’aspect écailleux. Elle lui sert de gouvernail pour nager et d’appui et de balancier sur terre.

La queue du Ragondin est cylindrique et celle du Rat musqué est aplatie latéralement.

Mister Ragondin a les moustaches blanches.

Moustaches brunes, blanches ou noires : Les moustaches brunes du Castor sont quasiment invisibles de loin. Celles du Ragondin ainsi que son museau sont notoirement blancs. Celles du Rat musqué sont sombres.

Nage droit, tête relevée : Quand il nage, la tête du Castor est dans l’axe de son corps. Le plus souvent, seule sa tête dépasse.

Le Ragondin et le Rat musqué relèvent la tête. Leur dos dépasse souvent hors de l’eau. Surtout celui du Rat musqué.

Le Castor est protégé, les deux autres non bien au contraire …

Le Rat musqué a été introduit d’Amérique du Nord pour sa fourrure.

L’autre différence majeure entre Castor, Ragondin et Rat musqué concerne leur statut. En France, seul le Castor est une espèce indigène… et protégée.

Les deux autres sont originaires d’Amérique et sont considérées, à tort ou raison, comme des espèces exotiques envahissantes (EEE).

Le Castor a bien failli être exterminé pour sa fourrure et son castoréum, une huile imperméabilisante pour son pelage.

Au début du 20e siècle, il ne subsistait qu’une centaine d’individus en Camargue. Le Castor est protégé depuis 1968. Il regagne du terrain, parfois grâce à des réintroductions.

Le Ragondin est originaire d’Amérique du Sud. Il a été introduit en France à la fin du 19e siècle pour sa fourrure. Des populations captives sont retournées à la vie sauvage vers 1930 quand les derniers élevages ont fermé. Il a proliféré. Aujourd’hui, le ragondin est considéré comme une espèce susceptible d’occasionner des dégâts (ESOD), en grignotant les cultures et en fragilisant les berges.

Le Rat musqué vient quant à lui d’Amérique du Nord. Il a lui aussi été introduit en Europe pour l’élevage de fourrure, qui a démarré à la fin des années 1920 en France.

Là encore, des individus rescapés ont colonisé tout le territoire. Comme le ragondin, il est classé ESOD.

BSG a rencontré Marc Giraud à l’occasion de la sortie de son livre la Nature au bord de l’eau (Delachaux et Niestlé /mars 2022). Voici les 4 épisode enregistrés à cette occasion :

https://bit.ly/MG_BDE1_BSG

https://bit.ly/MG_BDE2_BSG

https://bit.ly/MG_BDE3_BSG

https://bit.ly/MG_BDE4_BSG

Laisser une Réponse