Photo: Jan Frode Haugseth

1. La perdrix ou poule des neiges est appelée “Ptarmigan” au Canada ou “Snow chicken” aux États-Unis. Elle est l’oiseau officiel de la région du Nunavut (Inuits) et de l’Alaska.


2. Le lagopède appartient à la famille des Phasianidés, comme la poule, le faisan, la caille et le paon.


3. Le mot lagopède, vient du grec “lagos” lièvre et du latin “pedis” pied: “patte de lièvre”. Ses pattes, couvertes de fines plumes, évoquent celle d’un lièvre. Elles lui permettent de se déplacer dans la neige, comme des raquettes.

4. Le lagopède préfère la marche plutôt que le vol. Ce n’est que face au danger qu’il s’envole (grosse dépense d’énergie), et uniquement sur de courtes distances.


5. En haute montagne, il vit à la limite des neiges éternelles, sur les terrains pierreux, broussailleux ou dénudés. Dans le Grand Nord, il habite les toundras. Il niche à l’abri d’un rocher ou sous la végétation basse. Il peut se laisser étonnamment approcher.


6. Son plumage devient blanc en hiver, comme le lièvre et le renard arctique. “Blanc sur blanc, tout fout le camp”;) Au printemps et aux autres moments de l’année, son plumage est brun, matiné de blanc selon les régions et les biotopes.
Le mâle possède deux caroncules discrètes au-dessus des yeux, qui deviennent rouges et proéminentes pendant la saison de reproduction. La femelle est dépourvue de caroncules et possède sur le ventre des plumes brunes éparpillées parmi les plumes blanches. En hiver, le plumage des deux sexes devient complètement blanc, à l’exception de quelques rectrices noires sur la queue.


7. Il existe 4 sous-espèces de lagopèdes. Le lagopède des saules (lagopus lagopus), celui décrit par Kris, se distingue du lagopède alpin (Lagopus muta) par sa taille plus grande et son bec plus épais. Le lagopède des saules ne dépasse pas la limite des arbres alors que le lagopède alpin préfère un habitat plus élevé et aride. Le lagopède à queue blanche (Lagopus leucura) d’Amérique du Nord est plus petit, possède une queue blanche et un plumage gris plus finement barré et vit en permanence au-dessus de la limite forestière. Le lagopède d’Écosse, (lagopus lagopus scotica) est entièrement brun rougeâtre, à l’exception de ses pattes blanches


8. Les lagopèdes sont monogames. Ils vivent fidèlement en couple. Chaque couple défend son propre territoire.


9. Pour se protéger du froid en hiver, des vents rudes et des prédateurs, l’animal se creuse une petite niche dans la neige et s’y abrite.


10. L’oiseau a une ligne noire qui part du bec et couvre ses yeux. Cette ligne protège ses yeux des rayons du soleil réfléchis par la neige.

Pour écouter l’épisode de BSG dédiés aux zones froides, arctiques ou polaires:

https://bit.ly/Kris_laponie_BSG

http://bit.ly/Kris_poles_BSG

http://bit.ly/poles_BSG

http://bit.ly/icebergs_BSG

Autres liens utiles:

Instagram https://www.instagram.com/baleine.sous.gravillon/

Facebook https://www.facebook.com/baleinesousgravillon

le site de BSG https://baleinesousgravillon.com/category/lsv/

Pour écouter les épisodes du podcast Baleine sous gravillon :

https://smartlink.ausha.co/des-baleines-sous-les-gravillons

Pour nous soutenir : http://bit.ly/Helloasso_BSG

Laisser une Réponse