Pour préserver le pergélisol, et limiter les effets catastrophiques du dégel, l’une des solutions envisagées est de ressusciter les écosystèmes originels.

Le Pléistocène est la première des 2 époques géologiques du Quaternaire, l’autre étant l’Holocène, celle dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Le Pléistocène, qui a débuté il y a 2.58 millions d’années, est marqué par des cycles glaciaires, des âges de glaces, durant lesquels de nombreux herbivores parcouraient les prairies. Ils y consommaient l’herbe, la tassaient, la fertilisaient. 

Malheureusement, les troupeaux de grands herbivores ont disparus, à la suite de changements climatiques. Le rôle de l’homme dans l’accélération de ces extinctions est discuté. Toujours est il que la mégafaune s’est résorbée, provoquant un bouleversement du paysage et l’apparition d’un sol humide propice au dégel.

Natural Based Solutions : laisser faire la Nature…

Deux scientifiques au chevet du pergélisol, les Zimov père et fils, ont décidé de se pencher sur la question, estimant pour leur part que les technologies humaines au service de la préservation de l’environnement constituent de simples rustines. Ils misent plutôt sur des solutions fondées sur la nature – « Natural Based Solutions » -, qui permettent aux animaux d’agir seuls et ainsi recréer de la biodiversité, car seule la nature elle-même peut sauver les hommes. 

Dans ce cadre, Sergueï Zimov, géophysicien russe spécialiste de l’écologie arctique et subarctique, a fondé en Sibérie le « Parc du pléistocène ». Ce projet-pilote, créé en 1988, constitue à la fois une réserve naturelle de près de 160 km² mais aussi un centre d’études scientifiques.

Les Zimov, super-héros des temps modernes

Les Zimov ont donc ré-introduit de grands herbivores dans le but de restaurer les toundras et les steppes d’antan. Les animaux piétinent, tassent la neige en profondeur, ce qui a pour effet de refroidir la terre pour ainsi ralentir le dégel du pergélisol et de ce fait diminuer l’effet de serre, atténuant le bouleversement climatique. 

Le concept de Sergueï Zimov figure parmi les 100 solutions recensées pour faire face au changement climatique par le projet Drawdown. Porté par l’écologiste américain Paul Hawken, en collaboration avec près de 70 chercheurs internationaux, ce projet milite en faveur d’un rabattement climatique pour inverser la tendance.

Découvrir le reportage Retour à l’âge de glace – L’hypothèse de Zimov :

Retrouvez tout l’univers Terra Nostra au travers de l’ensemble des posts publiés sur la page LinkedIn.

Avez-vous écouté les épisodes sur les icebergs ?

https://bit.ly/iceberg4_BSG

https://bit.ly/iceberg3_BSG

https://bit.ly/iceberg2_BSG

https://bit.ly/iceberg1_BSG

Un Commentaire

Laisser une Réponse