Les abeilles exploitées par les apiculteurs vivent dans les ruches et produisent du miel. Les abeilles sauvages, en majorité solitaires, n’en produisent pas. Elles n’en sont pas moins essentielles à la pollinisation. Leurs cousines utilisées et déployées par les hommes sont elles un danger une concurrence pour elles?

Les abeilles dites « domestiques », Apis mellifera pour les occidentales, et Apis cerana, pour leurs cousines orientales, vivent dans les ruches et produisent du miel. Leurs colonies comptent 40 000 individus en moyenne. En France, les abeilles à miel jouent un rôle économique important. Plus de 20 000 tonnes de miel ont été produites en 2019.

abeille charpentière

Les abeilles sauvages (tisserandes, charpentières, halictes…) ne produisent pas de miel.  La plupart de celles-ci ont un mode de vie solitaire ou vivent par groupe comptant très peu d’individus (quelques dizaines au maximum). Elles ne vivent donc pas dans des ruches.

Quand l’abeille « charpentière  » se servira du bois mort pour confectionner son nid, l’abeille « maçonne » le construira contre un mur, rocher, ou sur une grosse branche, grâce à un mélange de sable, d’argile et de petits cailloux humidifiés par du nectar et de la salive.

Les abeilles sauvages : des pollinisatrices irremplaçables… pourtant négligées

Osmie

Les abeilles sauvages sont généralement plus efficaces dans la pollinisation. Cette efficacité vient du fait de leur diversité et de la spécialisation de certaines d’entre elles. Ainsi, une étude sur une espèce d’abeilles maçonnes (Osmia cornuta) a permis de conclure que quelques centaines de ces abeilles sauvages suffisaient à polliniser un hectare de pommiers ou d’amandiers, alors que plusieurs milliers d’abeilles domestiques étaient nécessaires à cette pollinisation.

Parce qu’elles ne présentent pas d’intérêt économique direct, comme la production de miel, les abeilles sauvages ont été peu étudiées. Pourtant, ces abeilles comme les autres pollinisateurs sauvages (bourdons, papillons…) assurent un rôle primordial pour tous les écosystèmes mais aussi pour l’économie. Plus de 80 % des plantes à fleurs dépendent de pollinisateurs sauvages.

Le rapport rendu par l’IPBES sur les pollinisateurs et la production alimentaire précise qu’une communauté de pollinisateurs présentant une grande diversité fournit généralement une pollinisation des cultures plus efficace et plus stable qu’une seule espèce.

Vers une extinction des abeilles sauvages?

Lamium purpureum (osmie)

50 % des espèces d’abeilles européennes sont menacées d’extinction. L’introduction massive des abeilles mellifères dans leur environnement n’arrange pas leur cas. Selon des chercheurs de Cambridge dans la revue Science : « Les abeilles domestiquées contribuent au déclin des abeilles sauvages par la concurrence des ressources ».

La récente affaire des insecticides à néonicotinoïdes, en théorie interdits depuis 2018 en France, aggrave le problème. Ces insecticides ont des conséquences dramatiques sur les populations d’abeilles mais le lobby de la betterave a eu gain de cause et dispose d’une dérogation pour les utiliser. “Un compromis afin de sauver des milliers d’emplois…”.

Dans ce genre de compromis, c’est toujours la vie sauvage, et encore plus celle qui n’est pas rentable, qui paie les pots (de miel) cassés…

Pour aller plus loin :

Consoglobe (2021). Abeilles domestiques et abeilles sauvages : la compétition des ressources.Lien: https://www.consoglobe.com/abeilles-domestiques-sauvages…

IPBES (2016) Rapport d’évaluation sur les pollinisateurs, la pollinisation et la production alimentaire

POLLINIS (2018).Abeilles sauvages : Championnes de la pollinisation.

Lien: https://www.pollinis.org/…/abeilles-sauvages-les…/

Pour écouter les épisodes de BSG sur les abeilles:

https://bit.ly/intelligence_abeilles_BSG

http://bit.ly/alveole_abeille_BSG

BSG est un média indépendant concocté avec passion par des bénévoles. Nous ne souhaitons pas avoir recours à la publicité. En l’absence de soutien financier et en attendant de finaliser un accord avec des partenaires, à qui nous lançons un appel ici, vous pouvez :

Nous soutenir sur  Helloasso: http://bit.ly/HelloassoBSG

Mettre 5 étoiles sur Apple podcast et rédiger des avis pour chacun des 4 podcasts, ce qui améliore notre référencement

Partager nos publications et le lien universel de nos podcasts:

https://bit.ly/Smartlink_BSG

https://bit.ly/smartlink_COMBATS

https://bit.ly/smartlink_NOMEN

https://smartlink.ausha.co/ppdp

L’équipe BSG et tous ses bénévoles vous remercie pour votre soutien !

Laisser une Réponse