Skip to main content

Image de garde de Sarangib

Entre une laine délicate, une vache sacrée et le plus gros bœuf au monde, le Yack, le Zébu et le Gaur nous surprendront toujours. Le Zébu, “zeba” en tibétain signifiant “bosse”, nous informe déjà sur la particularité physique de cette bête, qui porte une bosse de graisse sur son dos. Le Yack sauvage se caractérise par sa fourrure laineuse très imposante ; et le Gaur possède une forte musculature, pouvant atteindre le poids d’une voiture “SUV”.

Zébu bovins du monde
Photo de Zébu de Denis Doukhan

Le Zébu, le Yack et le Gaur sont trois bovidés présents en Asie. Le Zébu, Bos taurus indicus, descendant de l’espèce préhistorique indienne des Aurochs, est également présent en Afrique, Amérique latine et centrale, ainsi qu’en Australie. Nous pouvons remarquer que ces différents pays et continents sont des zones habitables très chaudes. La particularité de ce bovidé à grande bosse, est qu’il peut survivre dans ces zones arides. Sa boule de graisse se remplissant lors des saisons humides afin de faire le plein en calories. Ces réserves diminuent durant la saison sèche.

Silhouettes de zébu gaur et yack
Silhouettes de bovidés

Contrairement au Zébu et au Gaur, le Yack, Bos mutus, vit en montagne. On retrouve l’espèce domestique, Bos grunniens, entre 3000 et 5000 m d’altitude dans la chaîne de l’Himalaya, et entre 4000 et 6000 m d’altitude pour l’espèce sauvage. Sa fourrure épaisse à double couche lui permet de survivre à des températures descendant jusqu’à -40°C. Ses poils sont plus longs dans certaines zones, tels que le ventre et la gorge. Lorsque les températures se radoucissent, le Yack perd naturellement son duvet qui le protège du grand froid.

Le comportement social entre bovidés

Gaur yack zébu
Photo de Gaur de Syed Ahmad

Dans les troupeaux de Zébus et de Gaurs, il y a un seul mâle dominant. Chez le Gaur, Bos gaurus, un seul mâle fait partie du troupeau. Celui-ci possède son propre harem d’une dizaine de femelles en moyenne. Lors de la reproduction, le mâle a la capacité surprenante d’émettre un cri pouvant s’entendre jusqu’à 1,6 km pour attirer les femelles. Chez le Zébu, des combats entre mâles peuvent se produire et sont assez violents. Dans un troupeau où il y a plusieurs mâles, seul le dominant peut s’accoupler avec les femelles. Les mâles Yacks, en revanche, sont solidaires pour la protection du troupeau. Lors d’un danger, les mâles entourent les plus vulnérables, les femelles et les veaux. Si un intrus entre dans leur champ de vision, le Yack le charge et s’arrête à quelques mètres seulement afin de l’impressionner.

Le culte de la Vache

Statue de Shiva et Nandi
Statut de Shiva et Nandi

Dans certains pays du monde tel que l’Inde, le Zébu est vu comme un animal sacré. La vache est la représentation de Nandi, le taureau et monture du Seigneur Shiva. Les statues de Shiva et autres divinités hindoues sont lavées au lait de Zébu afin de les purifier. Appelée “Mâ” en tamoul, signifiant “terre-mère”, la vache est la première source de vie sur terre. Par son lait, elle nourrit les Hommes et rend la vie possible. Shiva avait donc déclaré que la vache serait un animal sacré… à l’exception de sa bouche qui est impure à cause de mensonges proférés par Nandi. Les Hindous utilisent les produits issus de la Vache comme le lait, le beurre ou le “panchagavya” (mélange de lait, lait caillé, beurre, urine et bouse de vache) pour offrir en offrande aux divinités car un sacrifice de bovin serait un outrage à leur croyance. Lorsqu’une vache décède, seule la caste des “intouchables” a le droit de dépecer l’animal sans être touchée par la colère de Shiva. Ainsi, le cuir peut tout de même être utilisé.

À Madagascar, un tout autre culte est voué au Zébu. Celui-ci représente la richesse et le statut social dans un clan. Les Malgaches préfèrent investir dans un troupeau de Zébus, plutôt que de confier leur argent à la banque. La Vache prend également une place importante dans les évènements sociaux chez les Malgaches. Dans le clan des Baras, un Zébu “mazavaloha” (à tête clair), est sacrifié lorsque la négociation pour des fiançailles aboutit de façon positive. Dans d’autres clans, tout le troupeau d’un défunt est tué lors de son enterrement. Hors sacrifice, la Vache peut être une dot de mariage ou un cadeau de naissance pour assurer la prospérité. Le Zébu est si important dans la culture malgache, qu’il y a beaucoup de vols de Vaches. Il existe également un sport national appelé “Savika” qui consiste à monter l’animal en attrapant sa bosse de graisse avec ses mains et à utiliser ses jambes comme ressort pour éviter de se faire piétiner.

Le Bovin et l’être humain 

yack zébu gaur
Photo de Yack domestique de Nepalidevu

En dehors de la culture, les Bovins ont une relation particulière avec l’Homme. Le Zébu a été domestiqué il y 10 000 ans de cela. En dehors de la religion hindoue, le Zébu est commercialisé dans d’autres pays du monde pour sa viande, son lait et son cuir. Il est donc très courant d’en croiser lors des voyages en Inde, Australie, Afrique et Amérique centrale et latine, contrairement au Gaur, classé  espèce vulnérable selon l’UICN. En Inde, 90% des Gaurs sont placés en réserve, afin de les protéger. Leur effectif varie entre 15 000 et 35 000 individus dans le monde. 

Tout aussi vulnérable, le Yack sauvage compte seulement 15 000 têtes. En revanche, le Yack domestique atteint les 50 000 individus. Il est très utilisé pour sa laine et son duvet qui tombent naturellement durant la période estivale. Tout est bon dans le Yack ! Et oui, non seulement la laine est utile mais également sa viande, son cuir, et sa bouse qui fait un très bon combustible. La laine de Yack est réputée pour être la plus douce, la plus chaude du monde et la plus rare. Le duvet est récupéré en brossant l’animal, il en fournit seulement 50 à 100 grammes par année.

Yack, Zébu et Gaur : des colosses fragiles

Dhole prédateur bovins du monde
Photo de Dhole de Rohit Varma

Les principaux prédateurs de ces Bovins sont des Félidés et Canidés. Le Yack et le Zébu sont surtout la cible du Loup. En revanche, les Dholes, Cuon alpinus, et les Léopards vont s’attaquer aux veaux de Gaurs. Seul le Tigre est capable d’attaquer un Gaur adulte, le plus gros Bovidé du monde. La présence de l’Homme joue tout de même un rôle important dans la diminution de population de Gaurs et de Yacks. Par la déforestation ou l’hybridation entre les individus  sauvages et domestiques, l’espèce sauvage régresse constamment. Des réserves sont mises en place pour les Gaurs en Inde et dans d’autres pays du monde tels que la France avec la Réserve de la Haute-Touche qui travaille avec le Muséum d’Histoire naturelle. En dehors de ces réserves, les espèces telles que le Yack s’éloignent de la présence humaine en se reculant dans les hauteurs de l’Himalaya, mais cela reste un cul-de-sac.

_______

Pour écouter les épisodes de Nomen sur les bovins :

  • S03E37 : Zébu, Yack, Gaur (les bovins des autres continents)
  • S03E29 : Les bovidaes (famille : bovin, ovin, caprin, antilope …)
  • S03E21 : Prendre le Taureau par les cornes
  • S03E17 : Oh la Vache !
  • S03E09 : Le Bœuf, sans carottes

_______

Bibliographie :

Bannière BSG

Laissez un commentaire