L’Arum titan, Amorphophallus titanum, est une plante géante de la famille des Aracées découverte au XIXème siècle en Indonésie sur l’île de Sumatra. Elle fleurit deux à trois fois par décennie, si les conditions sont favorables, et fane en 72 heures! Son inflorescence est une des plus hautes du monde après celle du tallipot, un palmier géant.

CC Olaf

Le “phallus” de Titan se développe en zone humide entre 23 et 33°C. Le tubercule de la plante doit peser environ 20kg pour permettre à une fleur de se développer. Il peut dépasser 130kg et 3,5m de hauteur, pour plus d’1m de circonférence en pleine nature. 

Au moment de l’éclosion de la fleur, la température à l’intérieur de la plante augmente. Une corole de couleur violette s’ouvre: la spathe, des petites fleurs femelles rosâtres se superposent à la base du spadice -pistil géant- surmontées de petites fleurs mâles jaunâtres. La floraison dure trois jours maximum.

Un parfum pestilentiel!

Au stade de la floraison, elle commence à émettre une odeur nauséabonde. En Indonésie, on la surnomme, «fleur de cadavre». Diffusée jusqu’à 800m à la ronde, elle attire les insectes qui se nourrissent de charogne, particulièrement les coléoptères, les scarabées et les mouches, qui assureront la pollinisation. 

CC Donalt Maculey

Les fleurs fécondées donneront des petites baies rouges qui seront mangées par les oiseaux puis disséminées dans la nature via leurs excréments – phénomène d’endozoochorie.

Des spécimens visibles à Brest, Nantes et Bordeaux

Les curieux peuvent admirer la floraison d’Arum titan dans de nombreux jardins botaniques européens et américains. En France, en 2003 et en 2009, c’est au conservatoire botanique de Brest que les visiteurs ont pu découvrir cette incroyable plante fleurie.

Elle avait été plantée en 1993 sous serre à 30°C. La floraison a attiré plus de 6 000 curieux. On a pu admirer une fleur au jardin des plantes de Nantes en 2014 et en 2016 au jardin botanique de Bordeaux. 

Cette espèce d’arum est en danger d’extinction. À Sumatra, la plante se raréfie. Victime de cueillettes sauvages, elle est vendue à prix d’or sur les marchés asiatiques. La moitié de l’île a été déforestée, la population d’orang-outans a diminué de 80%, l’Arum titan lui aussi est donc menacé. Les jardins botaniques jouent ainsi un rôle pour la préservation de l’espèce.

Pourquoi ne pas compléter cette lecture en découvrant nos podcasts sur les plantes carnivores?

Enzo Defer, Les Dents de la Terre : S02E37 et S02E38

Laisser une Réponse