Photos: Sylvain Corbel

Les crevettes-mantes, Odontodactylus scyllarus, sont armées de gourdins capables de distribuer des coups avec une accélération supérieure à celle d’une balle de fusil. Par ailleurs, ces redoutables prédatrices chassent à l’affût, grâce à des yeux qui sont parmi les plus perfectionnés du monde vivant.

Les crevettes-mantes (ou squilles) sont des stomatopodes, un ordre de crustacés comptant environ 400 espèces. Leurs membres avant sont de deux sortes. Les pattes de certaines sont armées de gourdins, tandis que les autres sont munies de pattes ravisseuses, comme les mantes religieuses. Leur nom est trompeur, car ce ne sont ni des crevettes (décapodes) ni des mantes (mantidae).

La star absolue dans la catégorie “gourdin” est la squille multicolore, Odontodactylus scyllarus. Cette reine de beauté vit dans les eaux chaudes du bassin Indo-Pacifique. On l’appelle aussi la crevette-mante-paon. Ses matraques sont capables de donner des uppercuts avec une accélération supérieure à celle d’une balle de fusil (100 000 m/s²). La vitesse de frappe est de l’ordre de 110 km/h (20 m/s). Armée de ces pilons fracassants, la squille se nourrit de coquillages divers, de crabes, de poulpes, y compris de proies plus grosses qu’elles…

La puissance de feu d’un croiseur…

Chaque coup a une puissance de 400 à 1500 newtons. Mais si ce premier coup ne tue pas la proie, il y a juste derrière le deuxième effet Kiss cool: la cavitation. En effet, l’impact initial provoque une dépression dans l’eau qui génère une bulle de vapeur qui implose, ce qui achève en général la pauvre proie déjà partiellement ou complètement assommée…

On comprend aussi au passage pourquoi il n’y a pratiquement jamais de squilles dans les aquariums: elles sont en effet capables de casser les vitres!! Les caissons étanches de quelques vidéastes sous-marins, ainsi que quelques doigts, en ont aussi fait les frais.

Autre caractéristique intéressante de la crevette-mante, elle est dotée de 3 « pseudo-pupilles » différentes, que l’on voit très bien sur les photos de Sylvain Corbel. Cet équipement de pointe lui offre une appréciation des distances et une vision en 3D d’une très grande précision, Par ailleurs, là où les humains n’ont que 2 types de cônes (rouge, vert, bleu), les crevettes-mantes en ont 12! Elles distinguent donc  infiniment plus de nuances de couleurs que la plupart des êtres vivants… et voient même partiellement la lumière polarisée, les UV et l’infrarouge.

La vue la plus perfectionnée du monde animal?

Squille multicolore / peacock mantis shrimp (Odontodactylus scyllarus, Linnaeus, 1758)

Ses yeux, pédonculés et orientables sont indépendants l’un de l’autre, comme le caméléon, autre grand chasseur et appréciateur de distance notoire. La squille aurait la vue la plus perfectionnée et détaillée du monde animal, ce qui est vital pour une chasseuse de précision.

Constitués de plusieurs milliers de facettes réparties sur trois bandes contenant chacune une pseudo-pupille indépendante, ils sont capables de voir la lumière polarisée. Elles peuvent même communiquer entre elles par le biais de cette lumière invisible pour la plupart des voisins: “passez votre chemin ce terrier est occupé” par exemple.

Ces caractéristiques sont source d’inspiration pour les chercheurs. Les Russes ont notamment développé une torpille pouvant aller à 370 km/h (contre 190 km/h habituellement), et cela seulement en mettant en place le principe de cavitation observé chez la crevette-mante.

Sa perception des couleurs a aussi permis de mettre au point des caméras en mesure de repérer les cellules cancéreuses lors de biopsies !


Le Top 50 des animaux les plus étranges est à suivre

1) sur l’instagram de Baleine sous Gravillon:

2) la page facebook

3) sur le site

Pour écouter les épisodes du podcast Baleine sous gravillon :

Pour nous soutenir : http://bit.ly/Helloasso_BSG

Laisser une Réponse