Les cochons de mer, Scotoplanes sp., sont un genre de concombres de mer des abysses des principaux océans. Ils sont abondants vers 6000m et observés jusqu’à 9500m (zone hadale). Ils servent parfois de moyen de transport et de protection à des crabes royaux juvéniles (Neolithodes diomedeae)!

Les concombres de mer du genre Scotoplanes habitent dans les profondeurs extrêmes. Ils vivent en groupes denses d’une centaine d’individus qui avancent tous dans la même direction. Ils consomment la couche supérieure des sédiments: ils sont dépositivores. Les cochons de mer ont 6 paires de gros pieds (podias) qui leur servent à se déplacer, 2 paires de papilles dorsales dont on ne connaît pas la fonction, et 10 tentacules péribuccales (autour de la bouche) pour se nourrir.

En cas de menace, les concombres de mer sont capables de projeter des filaments collants et empoisonnés (tubes de Cuvier) ou d’expulser leur tube digestif! Celui-ci est imprégné d’une toxine pouvant être mortelle pour le prédateur. 

Un protecteur des crabes…

Les concombres de mer sont connus pour être en symbioses, intéractions étroites, avec un grand nombre d’organismes (escargots de mer, crustacés, vers plats…). La plupart du temps, ces organismes s’installent à l’intérieur du tube digestif et se nourrissent des fluides et des organes de leur hôte. 

Dans certains cas, pourtant, les petits voyageurs clandestins vivent en dehors du corps des concombres de mer. Par exemple, Neolithodes diomedeae est une espèce de crabe royal présente dans les profondeurs de l’océan Pacifique, parfois associée aux cochons de mer. À faible profondeur, ils sont observés accrochés à des rochers ou à des débris. Ces derniers se font plus rares dans les profondeurs, ils s’accrochent donc à ce qu’ils trouvent: des cochons de mer! 

Dans une étude de 2016, des chercheurs ont filmé les fonds marins en Californie et ont constaté que plus de 90% des crabes observés étaient agrippés à un cochon de mer. Cette association leur procure une protection contre la prédation. Les crabes sous les cochons de mer seraient moins visibles par les prédateurs.1

De plus, lorsqu’ils se nourrissent, les cochons de mer remuent la couche supérieure de sédiments pour y récolter la matière organique. Les crabes en profiteraient pour prélever de la nourriture.

Dernière hypothèse: les cochons de mer pourraient aussi simplement servir de moyen de transport aux crabes. Prochain arrêt dans 13km, heure d’arrivée estimée: fin de journée!


1Barry & al., 2016, Marine Ecology

Laisser une Réponse