Le droit des femmes à disposer de leur corps et à l’avortement, eux-même fonction de l’emprise du patriarcat donc de l’égalité homme femme sont très liés réchauffement climatique et à l’effondrement du Vivant sauvage. Démonstration en 7 points.

​1️⃣​​ Près d’1 grossesse sur 4 se termine en avortement aujourd’hui dans le monde. La moitié des grossesses ne sont pas intentionnelles, selon les Nations Unies.

En 2022, l’IVG est interdite dans une vingtaine de pays sur 193 (surtout en Amérique latine, en Afrique et en Asie).

Sur cette carte, les États-unis ne sont plus en vert …

​​2️⃣​ Vendredi 24 juin 2022, la Cour suprême états-unienne, sommet du pouvoir judiciaire du pays, a révoqué le droit à l’avortement. Ce droit était jusqu’à présent protégé par l’arrêt Roe v. Wade de 1973, incessamment attaqué et grignoté depuis.

Aujourd’hui, chacun des 50 États est donc libre de légiférer selon son bon vouloir. 37 millions d’États-uniens en âge de procréer sont concernées.

​Le pays est divisé en deux camps : les « pro-life », contre l’avortement et les « pro-choice », en faveur du droit à l’IVG. Le Sud et le Midwest profond, à forte influence évangéliste (Texas, Dakota Nord et Sud, Wyoming, Utah, Mississipi, Tennessee…) contre les États métropolitains (Californie, New York…), qui défendent l’IVG.

Bigots contre bobos en gros.

​13 États ont déjà interdit l’avortement. Ils étaient dotés de « trigger law », des lois à déclencheur, prêtes à être instituées dès l’arrêt de la Cour suprême. 13 autres États pourraient suivre dans les prochains jours, semaines, ou mois, soit 26 Etats sur 50.

Après 30 ans de baisse, 930 000 grossesses (soit 1 sur 5!!) ont été interrompues aux Etats-Unis en 2020, un pic. Le besoin d’avortement augmente aux États-Unis… et dans le monde. OR …

Un lien évident mais peu souligné …

3️⃣ Il y a un lien évident mais peu souligné entre le droit à l’avortement et l’égalité homme / femme d’une part, et notre impact écologique, le dérèglement du climat et la perte de la biodiversité de l’autre.

​4️⃣​ Il nous a fallu 200 000 ans pour atteindre 1 milliard d’humains. Puis 200 ans seulement pour arriver à 7 milliards. Depuis que je suis né dans les années 70, la population mondiale a doublé. Le cap des 8 milliards est imminent.

​5️⃣​ Plus nous sommes nombreux et plus notre empreinte écologique est grande.

​6️⃣​ Pour réduire l’impact sur le climat et la pression sur le Vivant (autre que nous s’entend) nous avons besoin de réduire l’essor de la population, en plus de repenser nos modèles et nos habitudes, surtout occidentales.

​7️⃣ Pour limiter l’explosion démographique, il faut garantir aux femmes le droit à l’éducation et à disposer de leur propre corps. Les études montrent que si les jeunes femmes étudiaient jusqu’à leur majorité, elles ont beaucoup moins de risque d’avoir des grossesses non désirées. Il faut donc en finir avec le toujours vivace patriarcat de papa. Le même “patriarcapitalisme” qui exploite sans trop se gêner les êtres, la planète et le bien commun pour son compte, et qui nous pourrit la vie pour continuer à baigner dans son confort imbécile et égoïste … et qui prétend nous gouverner.

Pour comprendre l’écoféminisme :

http://bit.ly/ecofeminisme_BSG

Laisser une Réponse