Dans le 2e épisode de Nomen, le podcast qui raconte les origines des noms d’animaux et d’arbres, on apprend entre autres qu' »oiseau » vient de la racine indo européenne « avis ». Et en grec, « aigle » se dit « aetos » qui dérive d' »avis » l’oiseau, so far so good.

MAIS il existe aussi une racine indo-européenne pour « aigle »: orn. Et étonnement, en grec « ornis » désigne l’oiseau en général.

Autrement dit, tous les chemins étymologiques partent et arrivent de/à l’aigle, qui est donc l’oiseau par excellence!!!

La liste des curiosités est longue:

Dans certaines fables de La Fontaine, « aigle » est féminin, ainsi que comme symbole militaire ou héraldique (blason). ex: « les aigles impériales ».

L’aigle glapit, glatit ou trompette (tandis que le faucon huit, et que la chouette chuinte).

Royal ou impérial?

Aquila chrysaetos, l’aigle royal, photo: Juan Lacruz

38 espèces d’oiseaux de la famille des acciptridés (mot qui dérive d’accipiter, l’épervier en latin) s’appellent « aigle » en français…

… dont l’aigle royal (Aquila chrysaetos) qui se différencie de l’aigle impérial (Aquila heliaca) pour une queue plus longue et des plages alaires blanche sous les ailes. L’aigle impérial, légèrement plus petit que son cousin royal (contre-intuitivement certes) a une bande noire au bout de la queue.

Le nom français aigle vient du latin aquila, peut-être par l’intermédiaire de l’ancien provençal aigla (ce qui expliquerait le g français). Le nom latin – repris à l’époque moderne pour désigner le genre Aquila – se retrouve dans d’autres langues latines comme l’espagnol águila. Le nom français est devenu eagle en anglais. En allemand l’aigle se dit Adler (ancien adelar, « aigle noble »).

L’aiglon: un règne impérial… de deux semaines

l’Aiglon, alias Napoléon II, fils de Napoléon Ier

Napoléon François Joseph Charles Bonaparte (1811-1832), « l’aiglon »est le fils et l’héritier de Napoléon Ier, empereur des Français, et de sa seconde épouse, Marie-Louise d’Autriche. En 1815, à la fin des Cent-Jours, il est proclamé successeur par son père, lors de la seconde abdication de ce dernier, sous le nom de Napoléon II.

Mais l’Assemblée ne proclamera pas l’héritier impérial empereur, alors âgé de 4 ans. Le « règne » de Napoléon II s’achève au bout de… deux semaines lorsque Louis XVIII, soutenu par les armées coalisées, entre dans Paris.

L’ex-Napoléon II passe le reste de sa vie en Autriche : jusqu’à sa mort à l’âge de 21 ans.

Son surnom « l’Aiglon » lui a été attribué à titre posthume. Il a été rendu célèbre par la pièce de théâtre d’Edmond Rostand L’Aiglon, le rôle-titre étant interprété en 1900 par la tragédienne Sarah Bernhardt.

Pour en savoir plus, l’épisode de Nomen consacré à l’aigle:

https://bit.ly/aigle_NMN

Laisser une Réponse