La chasse à la baleine en 2014

abraham-storck-peche-baleine

3 pays principalement autorisent la chasse à la baleine. l’Islande, la Norvège et le Japon font fi de l’État des stocks et pêchent des baleines en toute impunité. On pourra aussi citer les Îles Féroé et leur Grindadrap qui massacrent les baleines au nom de leurs stupides traditions (je sais qu’il est politiquement incorrect de critiquer les traditions des peuples, mais là on est en plein dedans).

L’Islande a décidé de pécher 154 rorquals communs et 229 baleines de Minke en 2014 (contre 216 baleines de Minke en 2013). En Islande, la viande de Baleine est très peu consommée, les pêches sont principalement réservées au marché japonais.

De son côté, la Norvège continue elle-aussi à chasser la baleine, refusant tout moratoire avec la Commission Baleinière Internationale (CBI). En 2012, le ministre de la pêche avait fixé les quotas à 1286 baleines de Minke. Il est à noter que la Norvège arrive à peine à atteindre la moitié de ses quotas. Officiellement, cela serait dû aux difficultés de la chasse à la baleine. Il ne leur viendrai pas à l’esprit que la rareté de l’animal soit la cause de leurs si faibles pêches…

Reste le Japon qui ne pratique pas la pêche à la baleine à des fins commerciales comme les 2 pays précédents, mais à des fins scientifiques. Pour la science donc, le Japon prélève des baleines, plus de 1000 par an. La viande se retrouve étrangement sur les étals, les scientifiques japonais se transformant alors en poissonniers.

L’IFAW explique:

La chair de ces baleines – prétendument tuées au nom de la science – est ensuite vendue sur les marchés alimentaires ou distribuée gratuitement ou à bas prix aux écoles et aux hôpitaux dans le cadre d’une stratégie commerciale visant à encourager la consommation de viande de baleine.

Il serait peut-être temps pour nos gouvernements de cesser de fermer les yeux sur de telles pratiques et de punir de tels agissements qui mettent en péril la survie des baleines de Minke en particulier.

Leave a Comment